L’EAD, le système éthylotest anti-démarrage à bord des cars

A l’heure de la sortie des classes, la police a contrôlé, ce mardi soir, les bus scolaires aux abords du lycée Le Dantec, à Lannion. Des points essentiels, comme la présence (et le bon état) d’un extincteur, d’un marteau pour casser les fenêtres de secours, d’un coupe-circuit… « C’est ce qui peut craindre le plus en cas d’incendie », précise le commandant Piprot, du commissariat de Lannion.

Les policiers ont aussi vérifié auprès des chauffeurs leur permis de conduire, leur autorisation préfectorale, leur attestation de mise en circulation et les ont même fait souffler dans le ballon. « Nous effectuons trois contrôles par an, ce qui rassure les familles. En général, il y a peu ou pas d’infraction, constate le commandant. Nous avons un bon relationnel avec les transporteurs. La sécurité des enfants est de leur intérêt ».

 Le Télégramme

Aujourd’hui, JEZEQUEL Tourisme possède un parc équipé à 98.4% de système EAD(éthylotest anti-démarrage). Ce dispositif fait une analyse de l’haleine qui empêche le démarrage du véhicule en cas d’alcoolémie supérieure au taux autorisé (soit à partir d’une concentration d’alcool dans l’air expiré de 0,10 mg par litre). À chaque démarrage, le conducteur souffle dans l’EAD et dispose d’un délai de 5 minutes pour mettre en route le véhicule.

En cas de test positif, il est possible de faire un nouvel essai au bout d’une minute. Mais en cas de second test positif, le démarrage est bloqué pendant 30 minutes.

Ce dispositif de contrôle de l’imprégnation alcoolique du conducteur sera étendu à tous les véhicules de transport en commun au 1er septembre 2015.

La sécurité, que ce soit en terme d’équipements de nos véhicules, le respect de la réglementation ou la formation de nos conducteurs tout au long de leur carrière reste notre priorité pour vous transporter toute l’année en sécurité.

Laisser un commentaire !